Vendredi 27 mai 5 27 /05 /Mai 15:31
engagez-vous.JPGScandale !
Discrimination au plus haut sommet de l’Etat !
 
 
Le sommet du G8 se tient du 26 au 27 mai à Deauville. Ce sommet permet aux 8 plus grandes puissances mondiales de définir en catimini la politique de rigueur qui nous sera imposée demain pour sortir d'une crise dont nous ne sommes pas responsables.
 
Des milliers de personnes ont ainsi défilé le samedi 21 mai au Havre pour exiger un autre modèle de société et un véritable débat public. Les Jeunes Communistes ont pris part à cette mobilisation pour faire entendre la voix de la jeunesse, tout en assurant la sécurité et la bonne tenue de cet événement.
 
Pendant ce temps, les puissants se réunissent sans se soucier de ce qui se passe dans le monde. A cette occasion, des milliers de personnes sont embauchées.
 
Un adhérent du Mouvement des Jeunes Communistes de Seine Maritime a été embauché en qualité de serveur lors de cet événement. Alors qu’il s’apprêtait à rejoindre Deauville pour honorer son contrat, son employeur l’a contacté pour lui faire savoir que son accès à Deauville lui avait été refusé par l’organisation car il est « un militant communiste ».
 
Ce scandale ne doit pas être laissé impuni !
 
Alors que le chômage des jeunes dépasse les 25% des actifs, l’Etat, responsable de cette situation, use de la discrimination politique et oblige un jeune à rester au chômage alors que celui-ci cherche à travailler pour gagner dignement sa vie. On ne demande pas aux salariés de soutenir la politique de leur entreprise mais bien de réaliser leur travail de manière professionnelle, ce que ce jeune aurait fait, car son employeur n'a, à ce jour, rien à lui reprocher professionnellement. C’est donc bien uniquement pour ses idées et son engagement politique qu'il n'a pas été retenu.
 
Pire encore, alors que les successifs ministres chargés de la jeunesse se plaignent du manque d’engagement des jeunes dans la vie associative, alors que l’ensemble des spécialistes s’inquiètent du faible nombre de jeunes qui adhèrent à des organisations politiques, alors que les responsables politiques regrettent le faible taux de participation des jeunes aux élections, on punit un jeune pour son engagement. Nous, Jeunes Communistes, refusons ce double langage.
 
Le Mouvement des Jeunes Communistes de Seine Maritime est scandalisé par cette injustice, par cette interdiction de travailler pour ce jeune à cause de son engagement politique. Nous rappelons qu'il est interdit par la loi de discriminer à l'embauche les personnes sur leur opinions politiques au même titre que leur origine, leur religion leur sexe. Pour cette raison, nous saisirons la HALDE, Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Egalité et nous contacterons un
avocat, dans les plus brefs délais, pour engager des poursuites à l’encontre de l’Etat !
 
Baptiste Bauza, coordinateur départemental des Jeunes Communistes de Seine Maritime
06.69.95.87.85
mouvementjeunescommunistes76@gmail.com
Par JC 76 - Publié dans : Les JC portent plainte
Réagis à cet article ! - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

Recherche

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés